Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ô que je suis honnête ! Ô que je suis bon !

Je vous l'avais dit, prédit, promis... et je le fais ! Aujourd'hui même, et ce, avec joie et générosité :

Voici la suite des aventures de Splonge !

Un conseil pour les néophytes, lisez les parts I et II de cette pièce, avant celle d'en dessous...

 

C'est probablement, le post avec le mot d'introduction le plus inintéressant depuis que j'ai ouvert ce blog !

 

 

SCENE 2 (Dieu, Judith, voix off du Big Boss)
 
Voix féminine off : Vous êtes en communication avec le bureau du Big Boss, appuyez sur le bouton, puis dialoguez.
 
Judith s’exécute.
 
Big Boss : (ton solennel) Ici, Herr Grötte Schlibick, le Big Boss de l’univers, j’écoute !
Dieu : Bonjour, Herr Grötte Schlibick, ici, Splonge, Dieu de la Terre, vous m’aviez demandé ?
Big Boss : (voix naturel) Ouais, Splonge, ça faisait un bout de temps que j’avais pas eu de tes nouvelles. A croire que t’as plus le temps de venir siffler une mousse à « La Taverne de l’Olympe » avec les copains. Bref, passons, ce n’est pas le sujet du jour. En fait, pour aller à l’essentiel, je souhaiterais avoir un rapport complet et détaillé point par point de l’évolution de la planète Terre. Immédiatement, cela va sans dire !
Dieu : (embêté) Euh... Ok, aucun problème, Herr Grötte Schlibick, je vous faxe tout ça dans la journée.
Big Boss : (ton solennel, accompagné d’un petit rire narquois) J’écoute !
Dieu : Et bien, justement, coïncidence de la vie hasardeuse, je viens de recevoir les dernières statistiques terriennes qui sont en toute modestie particulièrement excellentes. N’est-ce pas Judith ?
Judith : Je confirme, Seigneur. Les résultats sont pharaoniques, tout simplement pharaoniques !
Dieu : Ce qui est d’ailleurs, tout à fait logique, au vue du comportement que nous pouvons observer d’ici. A l’évidence, on sent que l’être humain rentre dans une phase de son évolution, primordiale pour son avenir ! Ces derniers temps, il a pris conscience de son statut à une vitesse prodigieuse et tient à assumer avec joie son rôle. Tolérance d’idées, respect d’autrui, solidarité envers les plus démunis ou encore altruisme pour le bien de son prochain sont des termes encrés dans son ADN. (se dirige vers la cuvette) Croyez-moi, chaque matin, lorsque je me penche sur le sort de l’humanité, c’est toujours avec une certaine émotion que je me dis : « C’est moi qui l’ai fait ! ». Puis, je lève la tête, je ferme les yeux, une larme glisse sur ma joue et dans une lente respiration, mon souffle lâche ces quelques mots : « Splonge, tu peux être fier de toi ».
 
Silence. Puis Dieu fait signe à Judith d’enchaîner.
 
Judith : Oui, c’est vrai Herr Grötte Schlibick, je suis témoin, sa fierté est pharaonique, tout simplement pharaonique !
Big Boss : Bon et bien je suis heureux d’apprendre que tout va soit disant pour le mieux.
Dieu : Non, au fait, pour être franc. Il y a quand même un petit détail qui m’ennuie.
Big Boss : Ah ? Et de quoi il s’agit ?
Dieu : L’Homme est arrivé à un tel point de perfection que le chemin du bonheur se dresse devant lui et il n’y a aucun risque qu’il en dévie. Aussi, il y a des moments où je me sens inutile. Finis les interventions divines ! Loin est l’époque où je devais envoyer des disciples prêcher la bonne parole !... Enfin, bon d’un autre côté, je ne vais quand même pas me plaindre de cette ascension fulgurante. J’ai été d’une efficacité remarquable, j’en récolte les fruits, et puis voilà, c’est tout !
Big Boss : Hum, hum. Alors comme ça, tu estimes que tu n’as plus besoin d’intervenir dans la destiné de la Terre. Bien, parce que les échos qui me sont parvenus à moi sont tout autre. Guerres, pollution, luttes de pouvoir, enrichissement au détriment des plus faibles, égoïsme, suffisance et j’en passe et des meilleurs ! Autant te dire que de tous les humanoïdes de l’univers, le Terrien est le dernier de la classe, tout en bas de l’échelon de l’évolution humaine. Tandis que les autres espèces sont déjà à la colonisation de l’espace, la tienne est encore entrain de dessiner des frontières sur une carte. Par rapport aux autres contrées, la Terre est restée au stade de la préhistoire. Même les lombrics plutoniens possèdent un QI supérieur à l’homme terrien !
Dieu : Oooh, quand même pas...
Big Boss : Si, si, depuis la semaine dernière, ils roulent à l’électricité.
Dieu : Ah, oui, effectivement...
Big Boss : Bon, enfin, si tu dis que l’Homme est sur la voie de la raison et de la plénitude, je te crois ! Par contre, si dans six mois, il n’y a pas une baisse significative des fléaux que je t’ai énumérés précédemment, t’es viré et sans indemnités ! Evidemment, vu que l’être humain est arrivé à « un tel point de perfectionnement », de ton propre aveu, il te sera inutile de faire appel à « tes interventions divines ».
Dieu : Cela va de soit !
Big Boss : Evidement, pour t’éviter toute tentation, je te mets sous la surveillance des instances supérieures de l’Olympe qui me tiendront au courant de la moindre irrégularité éventuelle. Et si j’apprends que tu triches, je te dématérialise sur le champ ! Allez au revoir Splonge et à dans six mois pour le bilan !
 
Retour aux lumières initiales.
 
Tag(s) : #Théâtre

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :