Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog, c'est trop cool ! Exemple concret. Bon, aujourd'hui, vous avez le droit à un nouvel extrait de cette magnifique pièce dramatico-divine.

Aussi, vous vous dites : "Oh, pauvre Fabien, c'est pas encore cette semaine qu'il est en vacances...".

Et, ben, si ! Je le suis et ce, depuis 2 jours ! Paumé, avec femme, enfant et chats, en pleine nature, sans ordi, ni électricité, dans une contrée hostile appelée : l'Argonne.

Ce qui signifie que j'ai sorti ma carte "Retour vers le futur" avec des posts préprogrammés pour la semaine !

...avec entre autre les premières planches de l'histoire 3 de Walter Clausette !

Même absent mon blog vit ! Y a pas à dire, y a du Splonge en moi...

Retour aux lumières initiales.
 
Judith : A mon avis, vous êtes dans la panade !
Dieu : Votre sens de la perspicacité est des plus remarquables ! Si vous avez d’autres commentaires aussi pertinents, surtout ne vous en privez pas !
Judith : D’accord ! Alors... à mon avis... quelqu’un vous a dénoncé ! Vous voulez que je dresse la liste des personnes susceptibles de vous trahir ?
Dieu : Plus tard. Chaque chose en son temps. D’abord régler ce menu problème qui est de rendre l’Homme bon en l’espace de six mois. Ensuite, j’irai faire une descente à « La Taverne de l’Olympe » pour la distribution de coups de boule !
Judith : Comme vous voudrez.
Dieu : Allez me chercher Adam et Eve. Après tout, ils sont un peu, beaucoup, responsables de la situation. Quand je pense que ces deux écervelés se pavoisent tranquillement, ici, depuis des siècles, alors que leurs progénitures sont à deux doigts de causer ma chute.
Judith : Vous êtes sûr de ce que vous faites ?
Dieu : C’est la moindre des choses que de les mettre à contribution, non ?
Judith : Non, parce que parfois il vaut mieux faire appel aux deux neurones d’une poule plutôt qu’à celui d’un régiment...
Dieu : Merci du conseil, mais je sais encore ce que je fais !
 
Judith se lève et se dirige à cour.
 
Judith : A une dernière chose, pendant que j’y pense, pourquoi ne pas vous adresser à Vulcain, Dieu de Pluton ? Son avis pourrait vous être utile. A ce qu’il paraît sa planète est la plus évoluée de tout l’univers.
Dieu : Vulcain ? Oh, laissez-moi rire ! Tout ça, ce ne sont que des balivernes d’orgie ! C’est le Dieu le plus prétentieux de tout l’Olympe et comme au bout de deux bières, Monsieur divague, il se met à raconter n’importe quoi à qui veut bien l’entendre. Tandis que chez moi, sobriété et modestie sont les deux mamelles de ma personnalité... Alors évidement, auprès de l’assistance, je suis moins populaire que cette espèce de tâche de houblon. Je le déteste !
Judith : Oui, vous avez sûrement raison.
 
Judith sort.
 
 
SCENE 3 (Dieu, voix off de Vulcain)
 
Dieu se précipite sur le téléphone et compose un numéro.
 
Dieu : Allô ? Vulcain ? C’est Splonge ! Ça va vieux ? Je suis trop content de t’avoir au bout du fil... Ouais, je sais, ça fait des lustres qu’on ne s’est pas vu ; mais que veux-tu, j’suis débordé par le boulot en ce moment (les pieds sur la table, il regarde par le goulot le fond de sa bouteille et constate qu’il n’y a plus une goutte)... Hein ? Pourquoi je t’appelle ? Ben, premièrement parce que je me suis dit que j’irais bien me taper un godet avec mon meilleur pote et... deuxièmement, j’ai un petit souci... Hum ? Voilà, oui, t’as deviné, mon coup de fil est intéressé, effectivement, oui... En faite, le Big Boss souhaiterait que d’ici six mois, le Terrien ait fait une progression non négligeable dans son évolution. Alors tu penses bien que dans un premier temps, je l’ai envoyé paître en lui précisant au passage que je maîtrisais la situation ! Non, mais c’est vrai, on n’est pas des inconscients au Paradis !... Et puis, bon, tu me connais, finalement, mon âme de bon samaritain a pris le dessus et j’ai décidé de lui accorder une fleur. Seulement, je voudrais lui faire une petite surprise et donc ça serait bien que tout changement passe inaperçu, si tu vois ce que je veux dire... On ne peut rien te cacher, t’as tout compris, il me faut quelque chose de plus discret que Jésus et surtout plus efficace, voilà ! Alors t’as un plan, une idée ?... Attends, je note...
 
Dieu appuie sur la touche main libre.
 
Vulcain : ... et surtout la connerie à ne pas faire, ça serait de stopper du jour au lendemain les guerres ou encore de rendre l’air respirable. Non, non, le meilleur moyen, c’est de donner à chaque homme la sagesse en lui.
Dieu : T’es sûr de toi, là ?
Vulcain : La sagesse est une qualité morale. Donc ni visible, ni palpable, crois-moi, le Big Boss n’y verra que du feu. Fais-moi confiance.
Dieu : Je vais y réfléchir. Dis-moi, Vulcain, juste une dernière chose, c’est vrai que tes lombrics roulent à l’électricité ?
Vulcain : Non, la dernière centrale nucléaire a fermé ses portes, il y a trois jours. Ils roulent au jus de carotte maintenant !
Dieu : C’est pas vrai ?
Vulcain : Non ! (hurlements de rires) Mais ça reste entre nous, hein ? Bon, autrement, on se voit quand pour boire ce verre ?
 
Dieu raccroche sèchement  le combiné téléphonique et reste perplexe en relisant ses notes.
 
Dieu : Ça paraît si simple à l’entendre que j’ai la désagréable sensation qu'il m’aurait pris pour une buse.
 
Tag(s) : #Théâtre

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :