Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Bosniak is not dead" est un court-métrage écrit dans ma prime jeunesse. Depuis maintenant 6 ans, le scénario dort dans un tiroir. Au cas où... un réalisateur et/ou un producteur atterrissent ici  et que les premières scènes titillent leur curiosité pour connaître la fin, surtout qu'ils n'hésitent pas à me contacter !

Oui, je suis un rêveur et ça m'a toujours réussi !

 

1993. Une équipe de télévision, en mission durant la guerre en Yougoslavie, décide de tuer un civil bosniaque et de montrer les images de la dépouille dans le but de faire de l’info-spectacle en rejetant le crime sur le compte de la milice serbe. Seul inconvénient : le chargeur est vide et la victime est toujours vivante.
1. EXT / PANORAMA D’UNE MONTAGNE BOISEE EN BOSNIE / JOUR

BO : Détonation.

Apparition du titre.

2. EXT / PAYSAGE BOISE ET MONTAGNEUX / JOUR

BO : Souffle dénotant une respiration crispante, alimenté de plusieurs détonations.

Surimpression : Bosnie-Herzégovine (Ex-Yougoslavie), 1993.
 
 
3. EXT / PAYSAGE BOISE ET MONTAGNEUX / JOUR

Un BOSNIAQUE court dans la forêt. BO : Le souffle du bosniaque.

Il est poursuivit par BOB, journaliste français et CHRIS, cameraman ; ce dernier est muni d’un pistolet. Des coups de feu sont tirés.
 BOB

Tu l’as raté, putain ! Mais shoote-le, shoote-le !

Le Bosniaque trébuche et tombe à terre. Chris s’arrête pour mieux viser.

 BOB

C’est bon là, tranquille, tu vas l’avoir, il est déjà mort !

Le Bosniaque se relève, Chris tire et rate. La course poursuite reprend.
 BOB

Crétin ! Maintenant, t’as plus qu’une balle, une balle ! Et celle là, tu la loges dans la tête !

 

Chris tire de nouveau. Le Bosniaque met la main à la cuisse et s’écroule.
Bob et Chris s’approchent du corps. Le Bosniaque gémit, il a la cuisse ensanglantée.
 BOB

Chris, question anatomie : où se trouve la tête ?

 

CHRIS

(montre la tête du doigt)

Là !

 

BOB

Et où se trouve la dernière balle que tu viens de tirer ?

CHRIS

(montre la cuisse)

Là !

  

BOB

Et comment s’appelle cette partie du corps ?

CHRIS

La cuisse !

BOB

Grande révélation ! Le Bosniaque est constitué comme toi et moi. Il a la tête et la cuisse aux même endroits que nous autres civilisés. (hors champ : le bosniaque essaie de se relever, aussitôt Bob lui inflige un violent coup de pied) Et je t’avais dit la bastos dans la tête, je voulais la bastos dans la caboche du bosniouk et non dans la bidoche de sa putain de cuisse !

CHRIS

J’suis désolé, Bob, il a bougé.

 

BOB

(ironique)

J’suis désolé, Bob, il a bougé… Est-ce que tu es sûr au moins d’avoir utilisé ta bonne main ?

  

Chris regarde la main avec laquelle il tient son revolver.
 CHRIS

Ben, ouais… je suis droitier… mais je le voyais plus petit.

BOB

Je te l’accorde, Chris. Si ç’avait été Grincheux ou Atchoum, tu l’aurais eu en pleine tête.

VERONIQUE, l’assistante de Bob, essoufflée rejoint les trois autres protagonistes.
 BOB

C’est maintenant que t’arrives, toi ?

VERONIQUE

J’suis désolé Bob, mais j’ai eu une pneumonie mal soignée quand j’étais petite et aujourd’hui, ben… je suis asthmatique.

BOB

J’hallucine ! Dans une heure, j’ai un flash spécial aux 20 heures et il me faut le cadavre d’une victime de la milice serbe ! Déjà que la mission est difficile, mais en plus, je dois me coltiner en guise de coéquipiers deux spécimens de foire : la femme à un seul poumon et le droitier aux deux mains gauches. Merde !

 

Le Bosniaque, souffrant toujours, gémit plus fort.
 
 VERONIQUE

(surprise)

Ah ! Parce qu’il est pas mort ?

 

BOB

Et quand t’étais petite, tu n’aurais pas eu non plus un rhume du cerveau ?

 

Tag(s) : #Cinéma

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :